Colombie, de la Cordillère aux Caraîbes

Bogota trendy, Carthagène intacte, Tayrona et Valle del Cocora Grandioses

La Colombie pétillante, un voyage caliente, coloré, contrasté, étonnant.

La Colombie est une destination incontournable pour les voyageurs qui recherchent un voyage authentique, riche, haut en couleur, hors des sentiers battus, vivant, plein de rencontres. Elle concentre les couleurs et les contrastes de toute l’Amérique Latine: Cordillère des Andes, Jungle, Amazonie, Pacifique, Caraîbes, Indiens, culture du café, villes coloniales, histoire, une nature exubérante livrant des fruits d’une variété jusque là inconnue.

Sans aimant touristique aussi fort qu’un Machu Pichu, les chutes d’Iguaçu ou un Rio de Janeiro, la Colombie se plie en quatre pour vous recevoir, et plus qu’une tour Eiffel, vous allez découvrir la richesse d’un pays très varié, joyeux, heureux de vous ouvrir ses bras.

Préparez vous à vivre une belle aventure, voyage en famille ou en amoureux, aventuriers, sportifs où gastronome, on vous prépare un circuit inoubliable!

Même si on ne veut pas participer aux fantasmes qui entoure le pays, il faut en dire un mot:  Narco-trafiquants, guérilla armée, séries et films à succès ont alimenté l’histoire incroyable d’un business/violence désormais obsolète. 

Tout n’est pas réglé, mais ici, peut-être moins qu’à Paris, il faut toujours être un peu vigilant. Simplicité et curiosité seront vos armes! La Colombie et les colombiens vous accueillent et l’hospitalité n’est pas un fantasme. Les transports sont sûrs (les horaires plus aventureux), les liaisons internes en avion faciles. Les boutique-hôtels pétillent de fraicheur et sont totalement accessibles. Bref, vous allez vous éclater!

Voici notre carnet de voyage:

 

Visiter Bogota en 2 jours

Dynamique, colorée, vivante, trendy, la 3ème capitale la plus haute du monde est incontournable pour mettre pied à terre en Colombie. 

Premier Taxi, premier contact: moderne, design, douce…même le fameux traffic de la capitale nous laisse rejoindre notre hôtel rapidement. Première carte postale, premier sentiment: celui de découvrir un ville tout à fait contemporaine. Fin d’un cliché. 

L’ambiance y est empreinte d’une atmosphère sophistiquée, dans un contexte andins spectaculaire

Le centre historique, colonial, la Candelaria, la Place Simon Bolivar se sillonne à pied. Édifices coloniaux, rues pavées, petits restaurants, hôtels et bars, en font l’épicentre de la première journée. Le musée Botero moderne, riche possède une collection qui attire les foules. Il ne faut pas rater l’incroyable, émouvant et magnifique musée de l’or, Museo de Oro. Voilà déjà 2 trésors culturels méconnus de la capitale incontournables. 

Ce dernier musée nous a laissé une sensation incroyable, à nous trois, y compris à notre garçon âgé de 7ans. La finesse du travail de l’or, le regard de ce masque semble te toucher. La scénographie, la mise en scène de la fameuse salle ornée de milliers d’objets en or sont profondément marquants. Fin de journée au Cerro de Monterrate pour un plan sur la ville à plus de 3000m d’altitude (téléphérique).

Le lendemain peut être consacré aux quartiers plus contemporains, cosmopolites (Zona G et Parque 93) et aux marchés de Usaquen, quartier tranquille, petits étales et restaurants chics & cool.

Nos Hôtels : le Click-Clack, L’Opéra et le tout nouvel eldorado BOG.

Un resto: Central Cevicheria, tendance, chic, un pied de nez aux clichés. La clientèle est élégante, les plats géniaux, la terrasse joyeuse.

Un achat: des émeraudes! Les plus belles viennent de Boyaca et la Colombie, premier exportateur au monde, Bogota ou Carthagène sont des lieux parfaits pour partir à la chasse.

 

Villa de Leyva, puis Monguì pour une balade dans la cordillère - 2 à 3 jours

à 165km de Bogota on peut rejoindre Villa de Leyva en voiture ou en bus. Ce dernier est plus long, plus authentique aussi. Nichée au pied de la Cordillère, c’était le refuge des aristocrates Colombien pendant des décennies. Ce petit village colonial avec son climat doux, ses vues magnifiques sur les sommets andins, sa place centrale pittoresque et son ciel bleu profond en font une belle étape vers la Cordillère Orientale et Monguì.

Nous avons sélectionné Monguì parmi les nombreux villages pour son authenticité. Nous ramenons de ce village nos plus beaux souvenirs de Colombie. Le soir, en descendant du bus, après avoir monté les marches jusqu’aux portes de l’hôtel, nous avons découvert une population d’une gentillesse incroyable. Le petit trek vers le paramo de Oceta avec un guide de culture indienne, les étale de laines, les restaurants, bar et la fabrique artisanale et de classe mondiale de ballon de foot font de cet étape un des secrets de notre circuit en Colombie.

Je ne me rappelle plus des noms des hôtels mais je vais les retrouver.

 

Carthagène des Indes - au moins 3 jours

Après la douceur de la Cordillère, préparez vous au choc tropical! Carthagène concentre peut-être tous les charmes d’une ville coloniale, face à une mer Caraïbes farcies de Pirates. Jack Sparrow semble vous attendre au bistrot, alors de Corto Maltese fait la cour à Sofia la Brésilienne de Bahia qui lui tire les cartes.

Bienvenue dans un nouveau conte. 

Notre hôtel se trouve au coeur de la cité fortifiée. La Passion, son nom évocateur est à la hauteur des cocktails de fruits que vous dégusterez au petit déjeuner, dans la rue, le soir, attablés à la terrasse de la Cevicheria, si vous y trouvez une place. Ce secret a désormais été éventé et il faut aller cherche de nouvelles adresses. 

De levé de soleil, avant que la ville ne se réveille et que les touristes américains ne débarquent en force, vous gouterez à la douceur de Carthagène, belle, fraîche, romantique au parfum érotique. La chaleur s’empare peu à peu des poumons de la cité, il fait bon se réfugier au hasard d’une garrotte. Tou y est bon, tout y est soigné. Les styles se côtoient, toujours chics et sensibles. 

On opère facilement un voyage dans le temps. Carthagène sublime le parfum de la Caraïbe. Le coucher du soleil, annonce le retour de la douceur, les rues s’animent, robes blanches, panama, cigare et mojitos sont de sortie.

 

Santa Marta, Parc Tayrona, Palomino - 3 à 4jours

Santa Marta est facile à rejoindre depuis Carthagène. Bus privé ou chauffeur se feront un plaisir de vous y mener. On quitte alors un petit paradis préservé pour rejoindre une jolie ville où la simplicité à repris ses droits. La place animée, ne compte plus de robes blanches, par contre la fiesta, la cumbia rythment la soirée. On se sent bien. L’Amérique latine, authentique, festive, onctueuse vous est livrée tel un spectacle. 

Une excursion sur les hauteurs vous amènent à rencontrer les habitants, les aventuriers, les hippies nichés au pied de la Sierra Nevada. Les Indiens Kogui, orgienaires de la région apparaissent eux aussi, pieds nus dans une ville entre jungle et civilisation.

Le parc Tayrona est le joyau de la Colombie, site sacré des indiens Koguis, protégé, il est fermé pendant 1 mois chaque année fin janvier pour être purifié. 

La plage, la jungle, la mer turquoise, vous allez gagner des abonnés sur Instagram, c’est garanti!

Pour échapper au fil de touristes, nous avons filer par l’entrée intermédiaire. Par contre la traversée pour arriver aux plages et très longue. Il faut partir de très bonne heure, traverser le village de pueblito et continuer à marcher (escalader aussi) voir le blog. Mais la récompense est intense. L’expérience de marcher en plein jungle avec les singes qui vous accompagnent est unique. À faire absolument et si possible en restant autonome pour profiter de la nature à fond.

Palomino est perdu à l’est de Tayrona, sur la route vers la Guarija, autre merveille naturelle de Colombie. Mais ce sera pour un prochain voyage. Repère très décontracté, surtout colombien, un peu hippie encore. Enfin, si l’on en croit notre expérience, les repères hippies (comme l’incroyable Jericoacoara au Brésil ou Tulum au Mexique) finissent toujours par devenir des destinations super bobo-chics ultra prisés. Alors autant faire partie des pionniers, ça fait toujours mieux dans les dîners guindés. 

Nous on y va pour la sérénité.

 

Le Quindio et la zona cafetera - 2 à 3 jours

D’un saut de puce en avion nous voilà au sud de la Colombie, atterrissage au milieu des plantation à Armenia pour rejoindre votre finca à filandia à quelques kilomètres des villages de Quimbaya et Salento, plus touristiques, au pied du Parc de Los Nevados et de la valle del Cocora d’où sont issus les fameux palmiers de Cire, embuée nationale.

Les plantations, la randonnée qui parc de la vallée del Cocora pour faire une boucle à travers les ponts singes, la jungle et la rivière sont incontournables (attention les horaires sont toujours très aléatoires). À faire en famille, à bord d’une jeep d’après guerre. Les vues sont spectaculaires, l’ambiance sauvage, apaisante. Amoureux de la nature bienvenus, pour les autres, c’est certainement l’occasions de goûter à ses bienfaits.

Notre finca secrète : Finca Villa Nora, à Filandia

 

Voyager en Colombie, c’est dépoussiérer ses à priori, balayer les clichés, goûter des fruits inconnus au goût inoubliables, apprendre à adorer Shakira, lâcher prise sur les horaires, faire confiance, parler espagnol avec ses enfants, marcher, respirer à 4000m d’altitude, croiser des indiens authentique, … bref l’Elorado. Vous allez adorez!

Avant de partir:

Film:  « Libertador » (2013) de Alberto Arvelo, avec Edgar Ramirez (Simon Bolivar) et Maria Valverde. Biopic du Héros Colombien qui fera de la Colombie la première nation indépendante d’Amérique du Sud.

« L’homme de Chevet » (2009) de Alain Monne, avec Sophie Marceau et Cristophe Lambert. Début de romance à Carthagène. Tourné dans les palais de la Ville, en particulier à l’hôtel « La Passion ».