Road-trip australien

Du Pacifique à l'Outback

Carnet de voyage en Australie: un itinéraire en 3 étapes

Un voyage en hiver en Australie, moins de 15jours donc assez court - enfin pas moins de 10-12jours - et on renonce à la grande barrière de Corail car envahie par les jellyfish mortelles qui imposent des combinaisons.

Sydney en 3 jours

Ce trip commence par Sydney, atterrissage en douceur pour s’avaler les longues heures de vol et le jetlag.

Premier réveil et l’enthousiasme vous sort du lit pour 2 à 3 jours à Sydney, ville à taille humaine et à la qualité de vie inégalée. La baie est centrale dans la construction de la ville. On choisit un hôtel proche d’un embarcadère pour rayonner et explorer les quartiers hype et les plages.
Watson Bay, si on veut vivre au rythme d’un petite station balnéaire à 20mn de ferry de l’Opéra ou dans le centre près de Harbour Bridge pour vivre au pied du Pont, de l’Opéra et aussi du parc Botanique. Le mix est sympa.
Pour trouver un quartier plus cool-bohème, on rejoint Darlinghurst.
Pour surfer au réveil, c’est Manly le top :) et facile de rejoindre le centre.
Pour prendre son petit déjeuner avec les plus beaux surfeurs et les mannequins vegan, direction Bondy beach.
À chacun son spot.

On n’a pas traversé la planète pour siroter des cafés en terrasse, alors direction Uluru, alias Ayers Rock, le centre rouge, l’Outback… l’aventure commence.

Le désert rouge, Uluru, Kings Canyon et les McDonnell Ranges en 1 semaine

Uluru est stupéfiant. Impossible d’y rester 1 nuit et de filer. Nous préconisons de prendre le temps. De le laisser un peu s'étirer. Regardez où vous êtes. fixer googlemaps et dezoomer... au milieu du plus vieux continent du monde, au beau milieu d'une histoire du bout du monde. Alors profitez.

Les levés de soleil laissent sans voix.

Nous, on préconise de s’en faire 3! et on prend les couchers de soleil avec. Kata Tjuta (les monts Olga), tout proche (à l’échelle australienne, on compte pas vraiment en dessous de la 1/2 heure) sont tout aussi spectaculaires et comme il faut faire un petit effort, on perd 75% des touristes qui n’arrivent pas à mettre un pied devant l’autre.
C’est donc bien avant l’aurore qu’il faut partir pour ouvrir une belle balade et découvrir les kangourous au réveil. Souvenirs assurés. Pas vraiment la peine de s’entourer de guide gadget, la nature vous est livrée, brute, pour vous tout(e) seul(e), autant s’alléger et partager avec ses proches. C’est fantastique comme sensation.
Quand on goute à cette liberté, on ne s’en passe plus.

D’ailleurs, c’est dans cette esprit qu’on prend une route désertique et longue, pour rejoindre Kings Canyon pour 1 nuit au moins (2, si le rythme est vraiment cool). L’emplacement des « motels » fait penser au far-west, Kings Creek station à 35km avant, mais surtout Kings Canyon Lodge.
La route, les lumières, les éclairs d’orage pleuvent des nuages stoppés par la chaîne des MacDonnel Ranges.
Ambiance dramatique de bout du monde assurée. La bonne nouvelle, c’est le super dîner (bon ok c’est du steak, rein de très vegan tout ça) et l’ambiance totale qui y règne. Les hurlements des dingos vous bercent. Une nuit sauvage.
Le lever de soleil s’atteint en haut des marches de la Giles Track. Belle-maman se contentera du charmant Kathleen Springs walk, très accessible (même en fauteuil roulant).

Deux solutions pour rejoindre Alice Springs, voici notre conseil:
s’armer d’un 4x4 dès le départ et prendre la Mereenie Loop road. le 4x4 c’est pour détendre l’atmosphère au cas où, car la route ne nécessite aucune technique particulière. Mais, bon, on n’est pas au milieu de nulle part pour se retrouver seul au monde et en panne. Faîtes le plein, détendez vous, regardez bien la route, les kangourous et autres dingos. Vous plongez dans l’Outback comme on adore.
plus simple, moins excitant, on rejoint l’autoroute, et on vit l’expérience « Priscilla folle du désert » à fond et on s’arrête faire la bise au pythons ou anaconda de Jim Cotterill, à la fameuse halte de Jim’s Place. Ambiance Crocodile Dundee garantie. Bon, même si Alice Springs est glauque, on n’y dormira pas.

Lever de soleil (encore), cette fois depuis les montgolfières de « outback Ballooning » pour respirer un dernier fois l’air chaud du désert rouge. Cow-boys des airs, l’équipe est passionnée, mémorable.

Byron Bay, le laid back australien sur Pacifique en 5 jours

Dernière étapes, plus lazy, à Byron Bay. On boucle un parcours avec une immersion totale dans l’esprit laid-back australien. Mode de vie écolo new âge et super décontracté, celébre dans toute l’Australie, destination très mixte de backpacker, de surfeurs et surtout de surfeuses, d’hôtels et d’airbnb chic et très cool. L’ambiance, l’hospitalité, la simplicité vous enveloppe et vous détache de votre chronomètre. Plus envie de partir? nous non plus!