Athènes, Folegandros & Santorin

Histoire & mer égée

La grèce revient sur le devant de la scène

Même si notre coeur ne l'a jamais abandonné, les actualités, crises et autres affres médiatiques ont éloignés les voyageurs. Pourtant, jamais notre attachement n'a été aussi évident tant elle est multiple, savoureuse, emprunt de simplicité et de richesses.

Athènes reborn

L'histoire, la mythologie , le blanc le bleu, la mer, le parfum des bougainvilliers et des lauriers, les champs d'oliviers depuis l'aéroport sont là pour vous rappeler que vous êtes en Grèce. Mais il faut aller plus loin, se perdre dans le labyrinthe des ruelles de la Plaka à Athènes, découvrir les autres quartiers en pleine effervescence, Kolonaki, pour lequel nous avons un vrai faible, Psiri ou Koukakiet sortir dans la fraîcheur de la nuit pour ressentir cette ville renaissante.

Santorin étincelante

Traverser la mer Égée pour rejoindre l'île de l'Atlantide et ses cascades de maisonnettes blanchies accrochées au cratère. Ici, regarder la mer vous hypnotise.

Folegandros, retirée et authentique

À moins d'une heure de bateau, Folegandros offre un visage complètement différent.
C'est l'une de nos îles préférées dans les Cyclades. Le petit village de Chora, comme souvent perché en haut du caillou, vous réserve des soirées douces à l'abri des ordes de touristes que vous aurez rencontré jusqu'ici. Fini les chaussettes sandales tout autour de vous à l'Acropole et les centaines de photographes chinois au coucher du soleil à Oia.

Sur la petite place centrale, élégamment peinte par Titouan Lamazou dans ses premiers "carnets de voyages", Gorgios vous reçoit comme si diniez chez lui avec ses amis. La Grèce comme on l'aime, magique, retiré, brute, joyeuse et un peu...ivre!

Voilà un voyage assez classique. Mais, si l'on ne connait pas la Grèce, il est une parfaite introduction aux charmes du pays. Si l'on veut aller plus loin, les îles de Sifnos, Serifos et la reculée Koufounissi sont à portée de ferry

Athènes pour son histoire et le renouveau qu'elle connait après la grave crise qu'elle traverse.
Santorin, joyau des cyclades, envahie par les touristes en été. Sa beauté est en grande partie due à la lumière qui se reflète de la Caldera jusqu'aux pentes volcaniques ou se perchent tous les villages. Immanquable!

Nous conseillons ce voyage en dehors des vacances d'été car il peut se révéler très cher ou cauchemardesque si l'on ne veut pas participer à l'inflation touristique.

Printemps et automne sont parfaits pour une découverte authentique.

Titre 1

texte

à la ligne en sautant une ligne
à la ligne